Lettre de liaison :

Eléments de langue occitane

Orthographe des mots scientifiques

Que deviennent les digrammes latins /th/, /rh/, /ph/, /ch/ en occitan ?

Rinofaringiti

« Avètz una rinofaringiti »

La chromolitographie est une technique qui permet d'imprimer des litographies en couleur. Si je cite ce mot, ce n'est pas pour vous parler de cette technique, mais de l'orthographe de nombreux mots scientifiques et techniques d'origine grècque.

Comme les autres langues romanes – sauf le français –, l’occitan n' a pas conservé les digrammes latins /th/, /rh/, /ph/, /ch/ qui sont la transcription des lettres greques : /θ/, /ρ/, /ϕ/, /χ/.
- /th/ > /t/ : « Fa de teatre», « Que coneish la mitologia grèga ».
- /rh/ > /r/ : « Avètz una rinofaringiti », « L’antitèsi qu’ei una figura de retorica ».
- /ph/ > /f/ : « La cloròsi es una manca de clorofilla », « La filosofia que l’agrada hèra ».
- /ch/ > /c/ : « Per aquel espectacle, nos cal un coregraf », « Qu’ei ua persona d’un gran carisme ».

Mais, pour les mots qui présentent un /e/ ou un /i/, on emploie le digramme /qu/ : « Lo quenopòdi se sona tanben espinarc salvatge », « Qu’estúdia la quimia nucleara ».

L’occitan n'emploie pas non plus le /y/, transcription latine de l’upsilon /υ/ : « Aquò’s un produch idrofil », « Que son mesuras d’igièna «.

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique du Congrès

Photo : mcfarlandmo

En partenariat avec La Setmana