Rencontre occitane à Turin : états des lieux des langues et perspectives

Rencontre occitane à Turin

Pour bâtir les outils numériques occitans à venir, le Congrès est actuellement en phase de collecte de corpus, notamment pour les variétés les moins dotées.

Ainsi le Congrès a rencontré des acteurs de l'occitan cisalpin, en partenariat avec la Chambra d'Òc, les 19 et 20 juillet derniers, d’abord à Dronero, puis le lendemain à Turin, au Palazzio Cisterna, lieu historique et symbolique majeur où réside la Città metropolitana di Torino.

Ce fut l’occasion de connaître l'exposition créée par la Chambra d'Òc autour du documentaire Bogre, au musée Mallé de Dronero, puis de connaître les activités ainsi que l'espace muséographique de l'Espaci occitan – deux institutions incontournables concernant la diffusion et la promotion de l'occitan cisalpin (qui est langue officielle de la région Piemonte en Italie).

Le mardi, nous avons enfin échangé lors d’un atelier de présentation de nos activités mutuelles, le Congrès permanent de la langue occitane ainsi que les entités locales qui opèrent pour les langues en place : l'occitan cisalpin, vivaroalpin mais également le franco-provençal. Parmi les présents se trouvaient des représentants de la Chambra d'Òc et de l'Espaci Occitan – Museo Occitano bien sûr, mais aussi de l'Università degli Studi di Torino, de l'Espaci Occitan dels Alps ou encore de l'Institut de la langue savoyarde. C’est en connaissant dorénavant les champs d'action de chacun des acteurs que nous pourrons dès la rentrée mieux planifier, mutualiser et nous projeter vers le développement numérique des langues et variétés mentionnées.