Lettre de liaison :

Donner un ordre négatif

Comment donner un ordre négatif, avec ou sans pronoms ?

Rire

« Ne’ns haciatz pas arríder ! »

La dernière fois, nous avons parlé de l'impératif (cf. L'impératif 1, L'impératif 2), le mode qui permet de donner un ordre positif. Quand l'ordre est négatif, on n'emploie plus l'impératif mais le subjonctif aux personnes correspondantes : 2e personne du singulier, 1ere et 2e personne du pluriel.

Dans cet emploi, le subjonctif est accompagné de la négation : (languedocien et provençal) : « Tires pas tan fòrt ! », (gascon) : « Ne tires pas tan hòrt ! ». À noter qu'en gascon la négation présente généralement deux éléments : un avant la forme verbale : « ne » / « non », et l'autre après : « pas ».

Avec le subjonctif qui marque un ordre négatif, les pronoms personnels compléments se trouvent avant le verbe : (languedocien et provençal) : « Lo laisses pas partir ! », (gascon) : « Ne’u dèishes pas partir ! ».

En gascon, il faut se méfier : après le premier élément de négation et avant un verbe qui commence par une consonne, les pronoms personnels compléments perdent leur voyelle : ils deviennent asyllabiques : « Ne’t sarres pas ! » (« ne te »), « Ne’ns haciatz pas arríder ! » (« ne nos »).

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique duCongrès

Bibliographie :

  • Dictionnaire grammatical de l’occitan modèrne de F. Vernet
  • Gramatica de l'occitan gascon contemporanèu de Romieu & Bianchi

Photo : Rosino

En partenariat avec La Setmana