Lettre de liaison :

Consonnes doubles ou multiples

Comment les consonnes multiples du latin sont elles adaptées en occitan ?

Artic

« Artic »

L’occitan n’a pas, comme le français, des lettres muettes qui compliquent l'orthographe courante. Ainsi, on n'a pas conservé les doubles consonnes du latin qui étaient justifiées à cause d'évolutions phonétiques spécifiques : « appellare » < « ad » + « pellare » (assimilation du /d/). En passant du latin à l'occitan, à cause d'un affaiblissement de l'articulation, les consonnes doubles se sont simplifiées : « appellare » > « apelar » / « aperar ».

Quand elles sont conservées, elles sont notées parce qu'elles se prononcent : « annada , « arrancar », « assasonar », « illusion », « immensitat »… Dans les formes savantes, le groupe consonnantique latin /nct/ suivi d'une voyelle a été simplifié en /nt/ : « instint » (< « instinctu »), « subjontiu » (< « subjunctivu »)… ; le groupe /nct/ suivi d'un /e/ ou d’un /i/ en /iat/, noté autrefois en occitan /ncc/ a été simplifié en /nc/ : « conjoncion » (< « conjunctione ») ; « sancion » (< « sanctione »)… ; idem pour le groupe /rct/ > /rt/ : « artic » (formé sur le radical latin « arct- »).

Maurici Romieu

Photo : Twice25

En partenariat avec La Setmana