Lettre de liaison :

Noms de pays et de rivières

Quand employer l'article avant un nom de pays ou de rivière ?

Riu

« Qu’es pres de Tarn »

Selon la doctrine alibertine, « Les noms de pays, de rivières [...] doivent être employés sans article... ». Ce principe s'appuie sur la langue ancienne qui les employait ainsi : « Adoncs venon de Gavalda... / E s’en retornavan ves Fransa... », « inz una comba / qu’es pres de Tarn... » (Bertran de Marselha, Vida de Santa Enimia, XIIIe siècle).

Même si l'influence du français est forte, dans la langue moderne on maintient l'usage d'employer les noms de régions et de pays sans article : « Autres còps, Roergue e Gavaudan èran de províncias », « Itàlia e Soïssa son de païses limitròfes »…

Font exception les noms qui sont, à l'origine, des noms communs : « Los Estats-Units son un país anglofòn », « Que tribalha aus Emirats Arabs Units »…, et également ceux qui sont déterminés par un adjectif épithète : « Olanda es un país de l’Union Europèa », ou un complément : « Ne coneishi pas l’Itàlia deu Sud ». Comme les noms de pays, ceux des rivières et des fleuves sont employés sans article : « Passarem Garona a Tolosa e Òlt a Caors ».

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique du Congrès

Photo : Lošmi

En partenariat avec La Setmana