Lettre de liaison :

Eléments de langue occitane

Les démonstratifs « Aquel / Aqueste »

Quel démonstratif choisir : « aiceste », « aqueste », « aquel » | « aqueth », « aceth » ?

Libre

« Aqueste libre es fòrça interessant »

En occitan languedocien comme en occitan gascon, il y a trois déterminants démonstratifs qui varient en genre et en nombre et qui prennent le genre et le nombre du nom qu'ils déterminent : « aiceste » (« aicesta »), « aqueste » (« aquesta »), « aquel » (« aquela ») en languedocien et « aqueste » (« aquesta »), « aqueth » (« aquera »), « aceth » (« acera ») en gascon désignent des objets de plus en plus éloignés de celui qui parle. Cependant, les deux employés majoritairement sont respectivement « aqueste », « aquel » pour le languedocien et « aqueste », « aqueth » pour le gascon.

Les démonstratifs sont employés pour actualiser une entité dont on a parlé auparavant ; ils sont également employés pour renvoyer à quelque chose dont on a déjà parlé dans le contexte : « Aqueste libre es fòrça interessant », « Que veni de crompar un navèth diccionari ; aqueth diccionari que balha la fonetica deus mots ».

Le démonstratif le plus employé est « aquel » / « aqueth ». On l'emploie à chaque fois qu'il n'est pas nécessaire de marquer la proximité immédiate ou l'éloignement dans le temps ou l'espace : « Aquel afar portarà pas que d’embestiaments », « Se l’arrestan pas, aquera guèrra en Ucraina que harà milierats de mòrts innocents ».

Bien sûr, il ne faut jamais hésiter à employer les trois formes où l'on se trouve mais celui qui étudie la langue doit impérativement connaître les deux formes qui sont communes.

Andriu Bianchi, membre du Conseil linguistique du Congrès

Bibliographie :

  • Gramatica occitana d'Alibèrt
  • Gramatica de l'occitan gascon contemporanèu de Romieu & Bianchi

Photo : Lin Kristensen

En partenariat avec La Setmana