Lettre de liaison :

Eléments de langue occitane

Les abréviations 1

Comment former l'abréviation d'un mot en occitan ?

Balha-li d'aiga

« Sr Dr »

Les abréviations font partie de toute langue socialisée. Même si elles doivent rester exceptionnelles, il faut suivre quelques règles si vous voulez que la personne qui lit le texte puisse vous comprendre.

Il y a deux façons pour abréger un mot :
- soit enlever les lettres finales, toujours avant une voyelle : « editor » : « ed. », « adjectiu » : « adj. »
- soit enlever la partie intérieure d'un mot : « baloard » : « bd », « doctor » : « Dr »

Dans le premier cas, il ne faut pas oublier d'ajouter un point, dans le second il n'en faut pas – sauf, dans un cas comme dans l'autre, pour les exceptions ! En général, c'est juste une question de sens commun et la compréhension est facilitée par le contexte. Ainsi nous aurons : « occ. anc. e mod. » pour « occitan ancian e modèrne », « occ. gasc. o auv. » pour « occitan gascon o auvernhat ».

Pour les adresses, il ne sera pas difficile de comprendre : « bd » pour « baloard » o « carr. » pour « carrièra ». En littérature, nous trouverons plus facilement « apend. » pour « apendici », « art. » pour « article » ou « etim. » pour « etimologia », etc. Pour les personnes, nous aurons « Sr » pour « sénher », « Dr » pour « doctor », « Dna » pour « dòna » ou « dauna ».

D’autres abréviations communes doivent être connues : « n° » pour « numèro » ou « vo » per « verso » en se souvenant que le /o/ en exposant est un /o/ et pas un /0/ !

Andriu Bianchi, membre du Conseil linguistique du Congrès

Bibliographie :

  • Gramatica de l'occitan gascon contemporanèu de Romieu & Bianchi

Photo : Damonsacks

En partenariat avec La Setmana