Lettre de liaison :

Eléments de langue occitane

La négation partielle en occitan gascon

Comment marquer la négation avec les indéfinis, et la négation restrictive ?

Lèbe

« N’avèva pas gahat nada lèbe »

La négation partielle porte sur un élément de la proposition. Généralement, les mots négatifs s'emploient avec la négation « ne / non... pas » : « N’èi pas minjat arren », « Ne l’èi pas jamei / jamés vist ». La négation restrictive contient un élément – « que / sonque » – qui introduit l'exception : « Ne minja pas sonque las hragas deu son casau ».

Les déterminants indéfinis – « nat, nada » ; « nulh, nulha » ; « cap » –, qui marquent une quantité négative, s'emploient avec la négation complète : « N’avèva pas gahat nada lèbe »… Si le déterminant se trouve dans le groupe sujet, la négation ne présente que le premier élémént : « Nulh testimòni non podèva balhar ua descripcion coerenta de l’accident ».

Les pronoms indéfinis – « arren » ; « arrés » ; « degun / digun » ; « cap » ; « nat, nada » – qui marquent une quantité, fonctionnent de la même manière : « Que torna deu mercat mès n’a pas crompat arren », « Arren ne l’interessava au mercat », « Non l’auré pas hèit véder a degun », « Degun n’ac auré credut sens aquesta pròva ».

Andriu Bianchi, membre du Conseil linguistique du Congrès

Bibliografia :

  • Gramatica occitana d'Alibèrt
  • Gramatica de l'occitan gascon contemporanèu de Romieu & Bianchi

Fòto : Fmickan

En aliança amb La Setmana