Lettre de liaison :

Eléments de langue occitane

Choisir l'auxilliaire - principes généraux

Quand employer l'auxilliaire « aver », quand employer l'auxilliaire « être » ?

Tribunal

« L’acusat qu’èra estat aquitat »

Les verbes « aver » et « èsser » / « estar » employés comme des verbes autonomes sont leurs propres auxilliaires : « An agut paur de se pèrdre », « Que son estats contents deu viatge ». Ces verbes s'emploient également comme des auxilliaires – ils servent à former les temps composés d'un autre verbe au participe passé : « An pas trobat lo camin del refugi », « Qu’ei cadut dens l’arriu ».

Le choix de l'auxilliaire est tributaire de la nature ou de la construction du verbe. L'auxilliaire « aver » est généralement employé pour les verbes transitifs (qui ont ou peuvent avoir un complément d'objet) : « M’avètz crompat lo jornal ? », « N’avem pas pres lo bon camin ».

L’auxilliaire « èsser » est employé :
— pour les verbes intransitifs (ils n'ont pas de complément d'objet et ne peuvent pas en avoir) : « Ont es anat ? », « N’ei pas enqüèra tornat ».
— pour la conjugaison pronominale : « Se son batuts coma dos coquins », « Que s’èran enganats ».
— pour la conjugaison passive : « Los randolejaires seràn acompanhats », « L’acusat qu’èra estat aquitat ».

Maurici Romieu

Photo : Claude TRUONG-NGOC

En partenariat avec La Setmana