Eléments de langue occitane

Subjonctif et concordance

Pluèja

Quel temps du subjonctif utiliser dans une subordonnée ?

« Qu'atendó que la ploja estosse passada »

La question de la concordance des temps se pose dans les propositions subordonnées au subjonctif. Au subjonctif, il y a quatre temps : deux simples (le présent et l'imparfait) et deux composés (le passé et le plus-que-parfait).

Quand le verbe principal est au présent ou au futur de l'indicatif, le verbe de la subordonnée est :
- au présent, s'il marque la simultanéité ou la postériorité : « Vòli que m'ajudes a desplaçar l'armari », « Ne pensi pas que vienga doman ».
- au passé, s'il marque l'aspect accompli et l'antériorité : « Partiràs pas abans que siá arribat », « Ne crei pas que l'ajas lejut ».

Quand le verbe principal est à un temps du passé de l'indicatif ou au conditionnel (présent ou passé), le verbe de la subordonnée est :
- à l'imparfait, s'il marque la simultanéité ou la postériorité : « Èra content que venguèssi », « Ne caleré pas que's manquèsse lo trin ».
- au plus-que-parfait, s'il marque l'aspect accompli et l'antériorité : « Èri estonat qu'aguèsse agut aquela idèa », « Qu'atendó que la ploja estosse passada ».

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique du Congrès

Bibliographie :

  • Gramatica occitana d'Alibèrt
  • Gramatica de l'occitan gascon contemporanèu de Romieu & Bianchi

Photo : Coalcliff

En partenariat avec La Setmana