Eléments de langue occitane

Évolution de l'écriture 2

Balha-li d'aiga

Quels graphèmes occitans sont conservés tels qu'en latin ?

« Majestat »

La plupart des mots occitans viennent du latin, soit par évolution phonétique normale (formations populaires) : « femna » / « hemna » < « femina », « mudar » < « mutare », « segur » < « securu », « taula » < « tabula »… ; soit par emprunt (formations savantes), avec des adaptations partielles : « feminitat » (sur le radical latin « femin- »), « mutacion » < « mutatione », « securitat » < «securitate », « tabulador » (sur le radical latin « tabul- »).

Pour cette catégorie, les principes de l'orthographe générale ne s'appliquent pas d'une façon systématique ; c'est ainsi que l'on conserve :

- le /j/ étymologique, bien qu'il soit suivi de /e/ et /i/ : « jesuita », « majestat », « objècte », « trajectòria »…

- le groupe consonnantique /sc/, devant /e/ et /i/, prononcé [s], qu'il soit initial : « scenari », « sceptic », « scientific »… ou intérieur : « adolescent », « ascendent », « efervescent », « rescision »…

- le /x/ ; en position intervocalique, prononcé [ts] : « existir », « flexibilitat », « luxe »… ou aussi [dz] : « examen », « exercici »… ; suivi d'une consonne et prononcé [s] : « exclusiu », « excusa », « exterior »…

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique du Congrès

En partenariat avec La Setmana