Lettre de liaison :

Bilinguisme et vieillissement cognitif

Émilie Massa, étudiante en thèse à l'université du Mirail de Toulouse, étudie le lien entre vieillissement cognitif et bilinguisme. Elle cherche des volontaires pour participer à une étude sur ce sujet.

Son hypothèse de travail est basée sur le fait que le bilinguisme demande une certaine flexibilité cognitive. Pour gérer plusieurs langues, il faut d'abord en choisir une, pouvoir ensuite éviter les interférences entre elles ou passer de l'une à l'autre selon les situations. L'idée est que plus la réserve cognitive aura été stimulée, plus elle compensera le déclin cognitif lié à l'âge.

Pour le prouver, Émilie Massa veut faire passer des tests à des volontaires. Elle recherche des personnes de plus de 65 ans, qui ont un niveau d'étude supérieur ou égal à 12 ans de scolarisation, qui ne parlent pas régulièrement une langue étrangère et qui n'ont pas vécu à l'étranger pour une durée supérieure à 6 mois.

Si vous désirez participer, vous pouvez contacter l'université par courrier à emilie.massa@univ-tlse2.fr ou au 05 61 50 24 71/06 23 55 18 60.