Lettre de liaison :

L'OPLO interpelle le Président de la République

Ofici public de la lenga occitana

Une motion portée par les élus régionaux à l’attention du Président de la République pour l’alerter sur la situation de l’occitan.

Les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, représentées par Charline Claveau-Abbadie et Patric Roux, respectivement Présidente et 1er Vice-Président de l’Office public de la langue occitane, ont souhaité saisir le Président de la République, le Premier Ministre et le Législateur au sujet des difficultés rencontrées aujourd’hui par la langue occitane.

Ils se disent particulièrement préoccupés par les conséquences de la réforme du lycée sur l’enseignement de l’occitan, dossier qui n’évolue pas pour le moment malgré la mobilisation de l’OPLO et des Régions pour alerter le Ministre de l’Éducation nationale depuis plusieurs mois déjà.

Il est enfin question de la faiblesse des moyens octroyés par l’État aux associations et à l’OPLO. À ce titre, la participation de l’État à l’OPLO ne représente que 3% de son budget, quand la moyenne se situe entre 20 et 30% pour des outils équivalents en France.

Cette motion a été adoptée par l’assemblée générale de l’OPLO, 5 voix pour les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie et une abstention de État (motion complète en annexe).