Lettre de liaison :

Hommage à Bernard Lesfargues et Jòrgi Gròs

Bernat Lesfargues e Jòrgi Gròs

L'occitanisme vient de perdre deux écrivains, militants de longue date : Bernard Lesfargues e Jòrgi Gròs.

Bernard Lesfargues

L’écrivain, poète,  et aussi traducteur de littérature castillane et catalane, est mort ce mois de février à l’âge de 93 ans. Il est considéré comme un des derniers de la génération des écrivains occitans de la seconde moitié du XXème siècle.

Il vivait en Périgord où il était né en 1924, à côté de Bergerac après avoir enseigné le castillan à Lyon.

Il avait fondé les éditions Fédérop qui éditent des auteurs de partout dans le monde mais aussi des auteurs occitans de la génération de Lesfgargues.

Bernard Lesfargues écrivait en français et en occitan.

Jòrgi Gròs

Escrivain, auteur de romans et de contes (Lei bugadièras blavas, Contes de la garriga nauta, parmi d’autres oeuvres) Jòrgi Gròs est aussi ce que l’on appelle un militant de la langue occitane.

Né en 1922, il a vécu à Nîmes où il fut instituteur et y est mort le 16 février dernier.

Ils est, pour ceux qui connaissent l’occitanisme et son histoire, un personnage que l’on ne pouvait pas manquer ; son engagement était exemplaire. Il se définissait d’abord comme un conteur et non pas comme un écrivain, qu’il était pourtant.

Une école Calandreta porte son nom à Nîmes